Création d’une agence de développement du GRETA au lycée Jacques le Caron

L’Éducation nationale, dans ses missions liées à la formation continue des adultes, s’est récemment réorganisée en grands territoires. Ainsi, le GRETA (Groupement d’établissements) Grand Artois couvre les secteurs suivants : Lens, Hénin, Carvin, Béthune, Bruay, Arras, Saint-Pol, Bapaume. Et il a été décidé l’implantation de trois agences de développement sur ce vaste secteur. Arras a été repéré comme un territoire favorable pour le développement commercial des actions de formation continue.

C’est au sein du lycée des métiers du bâtiment d’Arras et des énergies durables Jacques le Caron que cette agence accueillera les conseillers en formation continue qui auront pour mission de mettre en relation les prescripteurs de formations, publics et privés, et les entreprises du secteur en fonction de leurs demandes et besoins.

Le réseau des GRETA sur le territoire de l’Arrageois se compose de quarante-cinq établissements scolaires, tous capables d’ouvrir leur porte pour organiser les actions de formation continue à destination des adultes.

Bertrand Derquenne, le chef d’établissement du lycée Jacques-le-Caron témoigne : «  Même s’il ne s’agit pas d’une agence commerciale à proprement parler, il s’agit bien d’une agence qui a pour mission de développer des produits, des processus de formations en lien avec la réalité et la demande du Grand Artois.  » Arras devient un peu ainsi la vitrine de la formation continue. Pour les autres niveaux, ce sont les services de formation continue des universités ou du Conservatoire national des Arts et métiers (CNAM) qui sont compétents.

Un Greta est aussi un groupement d’établissements publics locaux d’enseignement qui mutualisent leurs compétences et leurs moyens pour proposer des formations continues pour adultes. On peut aussi bien y préparer un diplôme du CAP au BTS que suivre un simple module de formation. Il s’appuie sur les ressources en équipements et en personnels de ces établissements pour construire une offre de formation adaptée à l’économie locale.

 

Voir l’article sur le site de la voix du nord