Essai transformé pour le lycée Jacques Le Caron d’Arras qui se lance dans le rugby

«  Le rugby, vecteur d’insertion professionnelle.  » Bertrand Derquenne, proviseur du lycée Jacques Le Caron, sait de quoi il parle quand il évoque ce sport, lui qui a foulé les terrains pendant de nombreuses années. «  C’est un sport de rencontres, un sport de valeurs. Dans le lycée, cette année, il a rassemblé des élèves, des professeurs, des membres de la communauté éducative. Et quel que soit leur statut, nous étions tous égaux devant ce sport.  »

Lancé en début d’année scolaire par Claire Soufflet, auprès d’une vingtaine de maçons de l’UFA (unité de formation des apprentis), l’essai a été remarquablement transformé. «  Le travail des professeurs d’EPS a été remarquable. Nos partenaires nous ont permis de vivre mieux. Le rugby peut étendre le réseau de l’insertion professionnelle pour nos jeunes. Il n’a de sens que s’il est partagé car il est rempli de valeurs.  »

Et pour immortaliser le lancement de cette section, qui mieux que Gérald Bastide, l’entraîneur de la défense du grand XV de France, pour relayer les propos du proviseur. «  J’ai découvert le rugby en section sportive quand j’étais en classe de sixième. Deux ans plus tard, à 14 ans, je prenais ma première licence. Je suis venu au rugby grâce aux copains qui m’ont transmis des valeurs de solidarité individuelles et collectives. Je suis très content aujourd’hui d’être parmi vous pour partager cette expérience.  » Le lycée a mis tous les atouts de son côté pour réussir au mieux ce projet qui va s’étendre dans les années à venir à l’ensemble des élèves du lycée. «  Nous allons travailler avec le Rugby-club d’Arras et son président, Alain Gilman. Une convention va suivre. L’idée est de travailler en étroite relation, de nouer des ponts entre le lycée et le club.  » Le lycée Jacques-Le-Caron dispose d’un internat tout neuf, mais aussi d’un terrain synthétique souple, d’une piste de course digne de celle du stade Degouve, mais aussi d’une salle de musculation pour laquelle le lycée a reçu 15 000 euros de dotation en matériel. «  C’est tout un projet scolaire et sportif que nous proposons aux élèves, poursuit Claire Soufflet qui sait de quoi elle parle puisqu’elle fut joueuse et entraîneur au Rugby-club d’Arras. Nous voulons être attractifs dans ce projet. »

Les jeunes apprentis, un peu timides au départ, sont allés ensuite à la rencontre de Gérald Bastide. «  Vous devez croire à ce que vous faites car ce sport peut vous apporter beaucoup. » Il l’a déjà fait cette année. «  On a vu des comportements se modifier, concluait le proviseur Derquenne. Et ça, c’est déjà la première grande victoire.  »

 

Voir l’article sur le site de la voix du nord